Les Apéros cosmiques : « Cette drogue dure »

« Quel bonheur de retrouver ses copines cosmiques autour d’un apéro géant !

Quel plaisir d’accueillir plein de petites nouvelles venues trinquer pour la première fois !

Quel joli panel de filles extra, de blogueuses talentueuses et généreuses !

Un immense MERCI à toutes d’avoir fait de cet événement un si beau moment ! »

 Je ne sais pas ce que vous en pensez mais 2017 a très, très bien commencé…

Bonne Dégustation !!!

La Casa di Catwoman

Escarpins et marmelade

Les chroniques d’Amélie

Cavali’Erre

Flora au plat pays

Lettre à Aniouta

Allumer les couleurs

Poussières de vie

Zenopia

Doublerose

Je ne suis pas une poule

Miss Texas

Petite Fleur Bleue

Délires et des rires de maman

P’Elle-Mêle

Elle a 40 ans

Picou bulle

Crise de trentenaire 

Maman… ça déborde !

La Casa di Catwoman, 2ème !

Nos vies de Maman

Fleur de flocons

Ma vie… Entre bonheurs et tourbillons…

La table de Clara

Viver a vida is wonderful

Marie France et les mots

Entre vous et moi

Goth are smiling people

L’athmosphérique

A L’encre bleue lavande

Miss Lune

Dans la tête de Dounia-Joy

Merci « Je ne suis pas une poule » pour ce super logo !

C’est l’histoire d’une cacahouète qui se lançait dans une aventure qui la dépasse…

Pour le plaisir de belles rencontres, pour le bonheur de partager…

Je peux te l’avouer discrètement lecteur/lectrice cosmique, je me suis fait couper la chique par un sacré paquet de chics filles.

Des filles qui écrivent comme elles respirent, distillent humour, tendresse et générosité à chaque tchin ligne.

J’avais choisi un sujet un peu au hasard, ne sachant pas où cela allait nous mener.

Un peu comme une bouteille qu’on jette à la mer.

Et là… Surprise ! Raz-de-marée ! Déferlante !

À tel point que j’ai dû repousser la date pour que presque toutes puissent y participer.

Mais surtout, il faut bien le reconnaître, pour que moi aussi je trouve cette foutue inspiration !

Parce que le sujet, mes copines blogueuses, elles l’ont traité, Oh que oui ! Elles l’ont exploré, disséqué, essoré !

Sous toutes ses formes, avec légèreté, gravité, sincérité mais toujours avec beaucoup, beaucoup de talent.

Bref, elles ont tout boulotté, tout sifflé, il est rien resté. Pas une miette, pas un fond de bouteille, rien,  que dalle, des vraies morfales !

Non vraiment du beau boulot, du grand art !

Un énorme succès !

Enfin, en apparence parce que moi de mon côté, alors que la fête battait son plein, c’était la panique, la diète, le désert, le trou noir de l’inspiration défaillante, la fin du monde cosmique.

Mais laisse-moi te raconter ma très lente et très longue descente aux enfers. Mon flirt avec le côté sombre de l’existence, ma plongée au royaume des addictions…

Au début, j’ai crâné. Quand Ma Moitié Cosmique m’a demandé de quoi j’allais parler, si j’étais inspirée, j’ai répondu  :

« – Des drogues dures, tu rigoles j’en ai un paquet ! Aucun problème, je trouverais forcément quelque chose à raconter ! »

J-15 : En voyant les participations s’accumuler et en m’apercevant qu’on tutoyait les sommets de la perfection et de l’originalité, j’ai commencé à douter. Et si je n’avais aucune drogue dure ? Si j’étais une fille lisse… fade… creuse… Oh mon dieu, c’est horrible ! Je suis vide et sans saveur, de l’air vite !

J-14 : De l’air ? Sourire machiavélique et oeil mauvais, ça y est, je la tiens ma drogue dure ! Hahaha, tu m’as bien regardé Paris avec tes airs pollués ? Je vais me barrer et pas qu’un peu. En Corse ! Je cultiverais moi-même mon saucisson, je m’enduirais le corps de fromage de brebis frais, j’irais fumer les herbes du maquis. La nature, ma drogue dure ! 

J- 11 : Toujours pas l’ombre, d’un début de commencement de phrase. Moi qui croyait que l’écriture était ma drogue dure. Oui mais attends, c’est qui l’abrutie qui donne des sujets aussi **** de *** de **** à la *** ! Ah oui, c’est vrai, c’est moi… grrrr.

J-7 : Je découvre qu’une blogueuse, genre pote de la première heure, et qui tient 2 blogs de front, participe 2 fois !!! Oh punaise, le coup de trop, je ne sais pas si je vais m’en relever. J’erre dans l’appart à la recherche de ma drogue dure, je ne trouve rien, les placards sont vides. Ma Moitié Cosmique a encore tout bouffé. Je vais mourir. Heure du décès : 15h37. Causes de la mort : taux anormalement bas de chocolat dans l’organisme.

J-3 : Je suis désespérée, j’envisage le suicide par absorption massive de fromage. Raté. Le fromage, cette drogue molle.

J-1 : Tentative de la dernière chance, je repousse l’échéance au 15 février. En faisant passer mon geste de désespoir pour de la magnanimité, bref en faisant croire aux copines débordées qui n’ont pas encore trouvé le temps de participer que je les attends par pur altruisme. C’est faux les filles ! C’était pour sauver ma peau !

J-5 : Quoi Pink Zigouigoui, blogueuse de renom me fait l’insigne honneur de se joindre à nous, Arghhh ! Et moi qui n’ai toujours rien pondu. Pas la moindre petite ligne. J’ai l’air tellement désemparé que mon Cosminou vient me faire un gros câlin, miettes et bavouilles incluses. Oh mon petit trésor d’amour, c’est toi ma drogue dure ! 

J-2 : Je dois me rendre à l’évidence, je ne peux pas écrire comme ça sur commande. Je ne supporte pas les dates butoirs, les injonctions, les effets de masse. Je suis un électron libre, un feu follet, un galet qui ricoche à l’infini, un papillon qui virevolte dans la nuit. Ça y est, ça vient… Oh oui c’est bon, je tiens quelque chose là…

Ma Liberté, cette drogue dure

Sur mon vieux clavier d’ordi,

Sur ma toile cirée moisie,

J’écris ton nom…

Dans ma purée surgelée,

Sur les murs de mes WC…

Laissez tomber, vous ne pouvez pas comprendre ce que je ressens.

libre

H-8 : Il fait nuit… Je n’ai toujours rien, et c’est pour demain. Et si j’inventais un truc de dernière minute. Je sais pas moi, un problème technique, plus d’ordi, plus de connexion, plus de neurones, tout qu’a grillé. Le foutage de gueule, ma drogue dure...

H-6 : Face à l’urgence de la situation, je décide de réveiller Ma Moitié Cosmique.

« – Tu dors ?

– Mffffmm…

– Qu’est-ce que t’en penses, si je parlais de nous…

– Mmmmffff ???

– Mais tu sais, pour mon apéro cosmique… Si j’écrivais un truc sur l’Amour, sur Mon Amour pour toi, par exemple, hein ? Mais réponds-moi !

– Pffff, tu crois que c’est le moment ?

– Attends, mais tu te rends pas bien compte ! Y a 32 blogueuses qui ont participé, je ne peux pas rien faire, c’est pas pensable, ce serait un manque de respect, t’imagines même pas, elles se sont données du mal, elles ont pris la peine de… Oh ! Tu m’écoutes ou tu t’en fous ?!

– Devine…

– T’es dégueulasse… Moi je t’aide quand t’es dans la merde…

– Tu veux mon avis ? Tu devrais plutôt écrire un truc du genre : mon blog, ma drogue dure. Tu serais plus dans le vrai.

– Hey, c’est pas sympa de dire ça ! Je ne pense pas qu’à mon blog !  Je t’aime toi aussi. Qu’est-ce que tu crois ?! »

aileza-cosmique

 

Advertisements

38 réflexions sur “Les Apéros cosmiques : « Cette drogue dure »

  1. ha lol ! bien sur que c’est ton blog, ta drogue dure ! d’ailleurs tu as essayé de t’en passer, et t’es revenue ! et pour nous aussi tu es une drogue ma petite aileza,, la preuve, toutes ces participations, c’est pour te dire QU’ON T’AIME !!! tu nous donnes de l’isnpiration ! et je suis sure que toutes seront d’accord avec moi ! hein les filles ? (désolée pour le bonbon rose en guimauve pailletée chevauchant une licorne arc en ciel)

    Aimé par 2 people

    • T’as vu ça ? Aucun respect pour ma pauvre inspiration. Quant à celles qui participent 2 fois, c’est de la pure provoc’, je les connais 😀
      J’ai failli faire un texte intitulé  » l’humour ma drogue dure » mais j’ai senti que j’allais pas être drôle^^.

      Aimé par 1 personne

  2. Je dois dire que tu as fait un carton ma belle! Un conseil, la prochaine fois, écris ton texte en premier. Même moi, j’ai galéré pour le mien, il faut dire que beaucoup avaient cartonné avant…
    Je l’aime bien ta drogue dure. Et je rejoins maman délire, ON T’AIME FORT!!

    Aimé par 2 people

    • Je crois que je suivrais tes conseils la prochaine fois 😉
      Oui et j’ai bien cru que tu allais passer ton tour, ouf on s’en est sorties^^. Les apéros on sait comment ça commence mais on sait jamais comment ça finit 😀
      Milles Mercis et réciproquement ma belle ❤

      Aimé par 1 personne

  3. Oh la la, mais quel succès ! En même temps, avec un thème pareil, ça ne m’étonne pas (quoi, je suis profondément, définitivement, irrémédiablement une droguée ?! 😉 ).
    Merci ma belle, et continue comme ça : ta drogue à toi, je l’aime trop ! ❤

    Aimé par 1 personne

  4. Excellent mon Aileza, je m’attendais bien à ce que tu noies le poisson…
    Je suis fière pour toi que cette première cuvée soit un succès ! Ça me donne envie de picoler, bouffer du fromage et lire toutes ces belles prestations !
    Un énorme merci à toi d’avoir organisé ces apéros qui me sont si chers mais tu te sors un peu les doigts la prochaine fois pour ta contribution 😂
    Je t’embrasse très très fort

    Aimé par 1 personne

    • Tss, tss, je n’ai noyé aucun poisson, je suis contre toutes formes de violence^^.
      Tu rigoles ma contribution m’a demandé un boulot de dingue ! Aucun respect pour les cacahouètes la Crisette 😀

      J'aime

  5. contente d avoir découvert ton blog et les autres blogueuses lors de cet apéro cosmique
    de la bonne humeur , une bonne dose de dérision
    que demander de plus
    pt être que le beau Léo me remarque 1 de ces 4
    oui Léo pr Léonardo Di Caprio bien sûr
    ah oui j aurais même pu le prendre comme sujet ce bellâtre

    Aimé par 1 personne

  6. Avec une liste pareille, heureusement qu’on a tout le cosmos pour prendre l’apéro, parce que je doute que ça tienne dans ton salon ! Je suis très heureuse d’avoir rejoint le cercle des droguées (comme beaucoup d’autres je suis aussi accro à ton blog, attention à mon prochain billet 😉 ) et j’ai adoré ton poème, justement je me demandais comment décorer mon petit coin…

    Aimé par 1 personne

    • Je suis sûre que tu n’imaginais pas écrire un jour : « Je suis très heureuse d’avoir rejoint le cercle des droguées » 😀 Mais il faut s’attendre à tout quand on fréquente une cacahouète virtuelle^^.
      J’ai survolé ton billet/pavé, je reviens dès que j’ai une heure devant moi pour le lire et le commenter 😉
      Quand à la déco de tes toilettes, je décline toutes responsabilités…

      J'aime

  7. Et ben quelle aventure tu nous raconte là ! En tout cas, bravo, tu as fait un carton… et tu sais quoi, je déteste les ateliers d’écriture pour les contraintes, le temps, le sujet etc. quand j’ai vu la proposition de tes apéro cosmiques, je me suis dit « non »… et puis, et puis, j’ai eu envie d’essayer pour une fois, sortir un peu de la zone de confort et franchement je suis très contente de l’avoir fait. Puis tout ces blogs découvert, c’est super !

    Aimé par 1 personne

    • Je ne suis pas fan moi non plus des événements inter-blogueurs pour les raisons que tu dis. Mais effectivement j’aime la dimension de partage et cette idée d’une toile aux multiples ramifications tissées entre plein de personnes qui gagnent à être connues 🙂

      Aimé par 1 personne

  8. Je n’ai pas participé faute de temps (pourtant j’aimais bien les rédactions au collège, et je suis toujours rassurée quand on me donne un sujet sur lequel écrire, parce que clairement ce qui pêche chez moi, c’est pas l’écriture, c’est l’inspiration) (voilà, vous savez tout, mon cerveau est une sorte de vieille serpillière essorée), parce que je me dis qu’il vaut mieux que je consacre mon créneau écriture limité à des articles 100% Chat-mille, mais ce dernier article m’a fait mourir de rire. Et bien que tu n’aies pas clairement répondu à ton propre sujet, je t’admire énormément d’en avoir fait cette chose qui suinte l’intelligence, le talent et l’auto-dérision 😉

    Mention spéciale comme plus haut au « fromage, cette drogue molle » qui m’a fait énormément rire 😀

    Aimé par 1 personne

    • Apprendre que tu aurais pu participer me fait chaud au coeur 🙂 Je te comprends moi qui ne participe presque jamais, faute de temps et d’envie aussi parfois (soyons honnête^^), aux sollicitations extérieures.
      Et lire de tes mots que tu as failli mourir de rire et que mon article suinte 😀 Alors là, rien ne peut me faire plus plaisir (bloguesquement parlant) !

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s